L’ INSTITUT EUROMÉDITERRANÉEN
DE LUTTE CONTRE LES MALADIES RARES GÉNÉTIQUES

DÉCOUVREZ GIPTIS

Un nouveau modèle de santé

En France, plus de 3 millions de personnes – dont plus de la moitié sont des enfants – vivent avec une maladie génétique rare. Une personne malade sur 3 demeure sans diagnostic, 6 fois sur 10 il s’agit d’un enfant et moins de 5% des malades diagnostiqués disposent d’un traitement spécifique. Pour les malades et leurs familles, il y a urgence.

GIPTIS (Genetics Institute for Patients, Therapies, Innovation and Science) sera le plus grand institut euro-méditerranéen de lutte contre ces maladies qui concernent 1 personne sur 20 en France dont 350 000 en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

L’institut doit voir le jour à Marseille, au sein du campus hospitalo-universitaire de la Timone, au cœur d’une ville et d’une métropole à la pointe de la recherche et de la technologie.

GIPTIS a été pensé pour placer les patients et leurs aidants au cœur d’une chaîne d’acteurs du soin et de recherche ayant pour objectif commun de réduire le temps de mise au point d’un médicament en créant une coopération public-privé inédite.

L’objectif est de gagner la course contre la maladie.

Institut privé à but non lucratif, il réunira en un lieu unique, plus de 150 professionnels de santé, 350 des meilleurs chercheurs français et internationaux, les institutions publiques de soin, d’enseignement et de recherche, 12 entreprises de biotechnologies, les associations de malades, des experts du développement du médicament et l’ensemble des acteurs économiques du territoire.

GIPTIS doit accueillir l’excellence dédiée à la médecine de demain au bénéfice des malades, grâce à :

– Des modalités d’accueil des patients profondément remaniées
– Des consultations dans les centres de référence maladies rares et le service de génétique
– 30 équipes de recherche d’excellence soit près 300 chercheurs
 12 entreprises privées sur site associées aux projets de recherche sur 2 000 m2
– 6 centres de ressources technologiques de pointe (génomique et transcriptomique, bioinformatique, biobanking, organismes modèles, biologie cellulaire et imagerie, culture cellulaire)
– Des services de support et d’accompagnement de la recherche afin d’accélérer les développements thérapeutiques et les retombées médicales et économiques

Le tout dans un bâtiment de 21 000 m2 au service de ce nouveau modèle d’organisation innovant, reproductible et vertueux.

Crédits photos : Wilmotte & Associés - Babel+ Prado

les parties prenantes

Porté par toute une communauté médicale et scientifique et les acteurs académiques, économiques et institutionnels de notre territoire, GIPTIS a été imaginé  par le Pr. Nicolas Lévy, Chef de service du Département génétique médicale à l’hôpital de la Timone et directeur de l’unité mixte Aix-Marseille Université – Inserm 1251 sur les maladies rares et Céline Hubert, Directrice du projet.

GIPTIS s’appuie sur l’accompagnement et le soutien de : 

Sur les réseaux

Livefacebook

2 heures

GIPTIS

L’événement #CARE18 (Conférence de l’Alliance Maladies Rares) est organisé tous les deux ans par l'#AllianceMaladiesRares, et a pour but de défendre les intérêts des malades et des familles et de favoriser l’émergence de solutions collectives aux défis posés par les maladies rares.

Cette année, l’édition CARE’18 mettait en avant le défi dans les maladies rares qu’est l’accès au diagnostic. La lutte contre l'errance diagnostique, qui touche très fortement et durement les personnes atteintes de maladies rares, est la première sur les cinq ambitions du 3e Plan national maladies rares (PNMR3).

Lire le compte-rendu d'Orphanet : urlz.fr/8ftOLe problème de l’accès au diagnostic touche aujourd’hui un grand nombre de personnes atteintes de maladies rares en France. Pour une grande majorité d’entre ...
... En voir plusEn voir moins

Voir sur Facebook

3 semaines

GIPTIS

12.11.18 // CARE'18 : un diagnostic pour tous!
Une conférence de l’Alliance Maladies Rares

Selon l’enquête ERRADIAG (février 2016) réalisée par l’#AllianceMaladiesRares :

> La recherche du diagnostic dure au moins un an et demi pour la moitié des répondants et dépasse même cinq ans pour plus d’un quart d’entre eux.
> Plus d’un quart des personnes atteintes de maladies rares attendent parfois près de quatre ans pour que la recherche de leur diagnostic ne débute.
> L’errance diagnostique retarde le conseil génétique pour plus d’un tiers des personnes atteintes de maladies rares.

RDV le 12 Novembre 2018 pour CARE’18, un diagnostic pour tous! à la Cité Universitaire de Paris. Une journée d’information, d’échanges et de propositions pour toutes les parties prenantes nationales et internationales : chercheurs, professionnels de santé, associations de malades, décideurs publics.

L’errance diagnostique, un véritable enjeu pour GIPTIS qui regroupera en un lieu unique médecins, soignants, chercheurs, industriels et experts du développement de médicaments, associations de patients pour une prise en charge plus précoce et globale de chaque patient présentant une maladie non diagnostiquée.

Voir le programme : urlz.fr/84Gs
S'inscrire : urlz.fr/84Gt
... En voir plusEn voir moins

Voir sur Facebook

Livetwitter

Pour aller plus loin

CONTACT

Cité de l’innovaton et des savoirs – OBRATORI

61 Boulevard des Dames – 13002 Marseille

Valérie RIVIER – Responsable Communication